Ena Lindenbaur & Caroline Sagot Duvauroux
600 exemplaires, 21,3 × 15,7 cm, traduction Waltraud Legros – Éditions Les ennemis de Paterne Berrichon

 

  • Livre « en route - unterwegs »
  • Livre « en route - unterwegs »
  • Livre « en route - unterwegs »
  • Livre « en route - unterwegs »
  • Livre « en route - unterwegs »
  • Livre « en route - unterwegs »
  • Livre « en route - unterwegs »
  • Livre « en route - unterwegs »
  • Livre « en route - unterwegs »

« On a quitté la peinture, le palimpseste, la couleur vigoureuse que nous aimions, que nous aimions tant comme  l'enfant, le ciel la mer. Nous voilà sur l'autre versant du monotype de vivre. Où le dessin se fait, fait tout. Roi et peuple. A l'endroit du dessin tombé de chaque jour. »

« Elle a fermé les yeux. Les yeux ont été inventés pour  dépasser la portée des bras tendus, des mains tâtonnantes. Nous voilà revenus en cette portée d'avant les yeux. En cette portée de chaque nuit. Nos yeux sont dans sa main. »

Caroline Sagot Duvauroux, Sans les yeux - Ohne Augen, extraits,
in En route – Unterwegs. 42 dessins – 42 Zeichnungen. Les ennemis de Paterne berrichon. Crest, 2002.